RENCONTRE AVEC: M. Huang Guo Hua

“Welder's hands and heart work together”

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

« Les mains et le cœur du soudeur travaillent ensemble »

HUANG GUO HUA EST LE MAÎTRE SOUDEUR DE LA SOCIÉTÉ NAMI. AVANT DE NOUS REJOINDRE, IL A TRAVAILLÉ DANS L’INDUSTRIE DU VÉLO. IL PARTAGE MAINTENANT SON EXPERTISE ET L’ART DU SOUDAGE À L’ARC GRÂCE À SES 20 ANS D’EXPÉRIENCE.

Comment êtes-vous devenu maître-soudeur ?
En 2005, j’ai commencé une formation pour devenir maître soudeur dans une entreprise basée à Taïwan dans la province de Kunshan Jiangsu. Cette usine produit des cadres en aluminium de vélo de randonnée. Il m’a fallu 5 ans de travail pour devenir un expert en soudage.

Pour quelles raisons avez-vous choisi cette profession ?
Au début, j’étais livreur dans une entreprise d’emballage et j’ai entendu dire que les entreprises embauchaient des soudeurs en raison de leur besoin croissant en main d’œuvre. Alors, j’ai commencé à apprendre la discipline et je suis devenu soudeur. Je travaille pour différents prospects et suis libre de choisir les projets à l’avenir prometteur comme la marque Nami Electric.

maitre soudeur

Quelles sont les difficultés de ce métier ?
C’est surtout un métier physique. Il faut supporter la pression sur le corps, la chaleur, les radiations et le bruit. La lumière de la soudure aussi pouvait être parfois difficile à supporter, ce qui est aussi aveuglant que captivant dans mon métier.

Combien de technologies différentes existe-t-il en fonction des matériaux et des objectifs de soudage ? 
Il en existe toute une variété : le soudage de pièces électroniques, le brasage au fer, le soudage oxy aluminium, l’acier inoxydable à l’arc argon et le cuivre sont appelés soudage à l’argent. Pour Nami Electric, j’utilise le soudage à l’arc sous argon aluminium.

Quels sont ses avantages ?
Il y a deux avantages : la beauté avec le motif en écailles de poisson et la solidité. La solidité est grandement améliorée par rapport au soudage par coulée. J’espère que le client final pourra le ressentir et avoir une bonne expérience d’utilisation du produit.

Quelles compétences sont nécessaires pour ce type de soudure ? 
Le modèle d’échelle du soudage à l’arc sous argon aluminium nécessite une longue expérience de travail pour maîtriser le rythme d’alimentation en fil approprié, le temps de fusion et le rythme du matériau de base.

Quels sont les atouts nécessaire pour réussir dans cette discipline ? 
Compréhension et temps. Lorsque vous vous lancez dans cette discipline, vous devez avoir la volonté d’apprendre, de travailler dur et de maîtriser l’art du soudage. Les mains et le cœur du soudeur travaillent ensemble.

On parle beaucoup de la robotisation des tâches. Comment concilier savoir-faire artisanal comme le vôtre et avec la production à échelle industrielle ?  
Lors de la fabrication du cadre Nami Burn-E, certains angles nécessitent maîtrise et expérience. À l’avenir, l’assistance robotique sera nécessaire pour assurer des volumes de production toujours croissants.

Découvrez d'autres articles

Tous les articles

RENCONTRE AVEC : Pablo Sotes, globe rider

«Avec la Nami Burn-E, j’ai retrouvé les sensations du voyage à vélo» Pilote de drone professionnel depuis 8 ans, Pablo Sotes capte en image les